Le Vo Cô-Truyên vise à développer l'art du combat par la maîtrise de formes à mains nues et armées.
Il travaille la coordination, la puissance et l'agilité.

 

 en-exterieur-03.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette terminologie est employée au Vietnam pour désigner l’ensemble des arts martiaux traditionnels, dont l’historique remonte au moins au 19e siècle, qu’ils soient d’origine chinoise, indienne ou locale, pour distinguer ceux crées récemment, au siècle dernier, tels que le Vovinam-Viet Vo Dao, du Vietnam et le Viet Vo Dao créé en France.

Le style de notre école provient de la célèbre école Sa-Long-Cuong, fondée par le regretté grand maître Truong Thang-Dang au Vietnam, un art martial pour le champ de bataille, et de Hong-Quan, de Tiêu-Lâm du Sud, (Shao-Lin en Chinois), un art martial de self-défense. En plus nous enseignons les Bai de la Fédération des Arts Martiaux Traditionnels du Vietnam.

Nous utilisons le terme Bai à la place de Quyen, utilisé improprement en France pour parler des enchaînements, Kata en Japonais, Tao-Lu en Chinois. En vietnamien, les Tao-Lu sont appelés Bai-Thao ou Thao-Bô. Le terme Quyên, le poing en Vietnamien, veut dire soit le poing, soit un style d’art martial, ex : Tiêu-Lâm Quyên (Shao-Lin Quan), ou Thai-Cuc Quyên, Tai-ji Quan ; en aucun cas, le mot Quyên signifie un enchaînement, on peut dire cependant : un Bai Quyên, un enchaînement de poings nus.        

 

La pratique des armes chinoises est aussi au programme, à savoir :

Le sabre, L'épée, Le baton,  La lance, la hallebarde, Le tri-baton,La chaine 9 sections...

A noter : Actuellement cette discipline n'est plus enseignée.

en-exterieur-01.jpg

 

 

                               

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site