Créer un site gratuitement Close

Créé au 17ème siècle par Chen Wang-Ting, un officier martial de la Dynastie Ming de retour à son village Chen Jia Gou à la chute de la dynastie et à l'instauration de celle de Qing en 1644, en combinant les techniques de boxe ancestrale de son clan (les Chen), en y ajoutant les techniques du  Général Qi Jiquang et les théories de la médecine chinoise, les méridiens, avec les techniques de dao-yin, et de tu-na.

Il faut distinguer la pratique du Taiji Quan de celle de la gymnastique à la Taiji : la première travaille la forme et le fond, tandis que la seconde la forme uniquement !

Nous ne parlerons donc que de la pratique du Taiji Quan.

Le Taiji Quan permet d'ouvrir la Petite puis la Grande Circulation Céleste, but ultime du travail du Qi (*). Mais, il faut compter avec un entraînement régulier, assidu et surtout correct, d'au moins dix ans.

Dans le système de travail du Grand maître Chen Zheng-Lei,  le Ji-Ben Gong, ou travail des bases du Taiji Quan, est la 1ere étape indispensable à acquérir dans la pratique du Taiji Quan.

La caractéristique de la pratique du Ji-Ben Gong est la répétition d'un même mouvement. Cette répétition permet, avec le temps et du travail, d'acquérir : Relâchement, Position corporelle correcte et coordination de l'ensemble du corps, Le Chan-Si-Jing (la force spirale) du corps et des membres, nécessaires à une bonne pratique du Taiji Quan.

La pratique correctement réalisée du Ji-Ben Gong permet aux débutants de sentir plus facilement la circulation de l’énergie.

Une caractéristique de la pratique du Taiji Quan est la réalisation d'un enchainement (ou forme), c'est à dire d'une suite précise de techniques. Lorsque l'enchainement est correctement réalisé, cela apporte un sens pratique, externe, et martial, aux différentes techniques. L'entraînement préalable au Ji-Ben Gong permettant une exécution de la pratique avec son sens interne.

Outre le travail des formes, le travail à deux (Tui-Shou) est indispensable afin de se rendre compte de notre réel relâchement, et de notre exactitude dans la réalisation de la technique.

Les armes traditionnelles (l’épée, le sabre, la hallebarde, la lance, la longue perche et les armes doubles) font partie intégrante de l'enseignement. Le but est, dans ce cas, de chercher à transmettre l’énergie à l’extrémité de l’arme. Cela permet d'expérimenter les différentes formes de forces du Taiji Quan.

L'essence de la pratique est résumée dans la phrase suivante :

"le coeur dirige l'intention qui mobilise le Qi qui conduit au gestuel".

En d'autres termes, cela revient à dire : Chaque mouvement, doit être guidé par l'intention et non par l'imagination, et accompli avec le Qi et non la force musculaire.

(*) Nous essaierons, autant que possible, de ne pas employer le terme Qi Gong, mot générique utilisée la 1ere fois vers 1970 et désignant toutes les techniques respiratoires anciennes ou modernes. Qi Gong = Littéralement le travail du Qi, le souffle, que l’on trouve dans Jing Qi Shen, (essence séminale, le souffle et l’esprit), les 3 niveaux énergétiques. De plus, en Occident, ce terme est utilisé indifféremment pour désigner, non pas comme en Chine toute activité permettant de Travailler le Qi, mais des pratiques le plus souvent basées sur l'imagination, la croyance, etc.

En Chine, Le Taiji Quan, vu qu'il permet de travailler le Qi  est classé par un Conseil d'Anciens comme étant un Qi Gong Supérieur. Nul besoin de prendre des cours de Qi Gong, si vous prenez des cours de Taiji Quan, il suffit de travailler chez vous...

 

Pour aller plus loin : clic


 

 

Un jour, un étranger qui pensait que le Taiji Quan n'était pas un art de combat efficace défia Maître Chen Zhenglei de lui prouver le contraire.

Cet étranger d'une stature et d'une force colossales, commença à faire la démonstration de sa force, en demandant qu'on lui casse des briques sur la tête. Avec son corps, il fit un pont et demanda qu'une personne se tienne sur lui. Enfin, il cassa des briques avec ses doigts. Sa force semblait inépuisable.

À l'opposé Maître Chen Zhenglei, de taille moyenne et mince, paraissait frêle à côté de lui. Après discussion, il fut décidé que la compétition porterait sur la force. Le défi consistait à pousser son partenaire jusqu'à le faire vaciller, décoller les pieds et reculer.

Maître Chen Zhenglei déclara à son partenaire : "Commencez et poussez autant que vous pouvez, si mes pieds bougent, alors j'aurai perdu".

L'étranger accumula toute sa force et poussa autant qu'il put Maître Chen Zhenglei, sans arriver au moindre résultat. Il eut la sensation de pousser dans le vide, de s'enfoncer dans du coton sans trouver le moindre point d'appui, tandis que Maître Chen, les pieds bien enfoncés dans le sol, absorbait toute la force de l'adversaire.

Après plusieurs vaines tentatives, l'étranger déclara forfait. Toutefois, comme il n'était pas encore convaincu de la valeur et de l'efficacité du Tai Ji comme art martial, il prit la posture du cavalier et défia Maître Chen Zhenglei de le pousser à son tour. Ce dernier s'approcha alors doucement et lentement de lui, puis le poussa de sa main, d'une manière imperceptible. À son grand étonnement, l'étranger fut contraint de reculer à plusieurs reprises. Il fut alors convaincu de la valeur et de la puissance du Taiji dont il reconnut, à ses dépens, l'efficacité martiale.

 

L'autre histoire se passe au Japon. Un japonais demanda à Maître Chen Zhenglei comment réagir à un coup de poing et, sans même prévenir, il joignit le geste à la parole. Maître Chen Zhenglei esquiva soudainement le coup en saisissant, d'un geste léger, le poignet de son adversaire et le fit tomber au sol sans un bruit.

À ce moment-là, un jeune japonais témoin de la scène attaqua le Maître qui, d'un coup d'épaule, le précipita au sol.

À la suite de cet évènement, le frère de l'empereur du Japon, grand amateur d'arts martiaux, invita Maître Chen Zhenglei à son domicile. Il le complimenta en s'exclamant : " C'est le vrai Taiji, c'est incroyable".



taiji03.jpgtaiji02.jpg taiji01.jpg

chen-zheng-lei-4.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site